les conseils de classe

ob_e92c3952cf80eb0db8b77bcbec807cbe_conseildeclasse-pngLa saison des premiers conseils de classe est ouverte depuis la semaine dernière et il y a des choses qui ne changent pas, de trimestres en trimestres :

-la salle est toujours mal chauffée. A croire qu’ils craignent pour l’ordinateur ou que la minuterie des chauffages est programmée pour s’arrêter à 17h.

-personne n’a envie d’être là. Soyons honnête, le vendredi soir à 18h:  ça fait faire la grimace à tout le monde. Ainsi que le lundi, le mardi…

-comme les profs ne sont jamais à un paradoxe près, on termine toujours en retard et ce, quelque soit le temps prévu (1h, 1h30, 15 minutes de battement entre deux conseils…)

-les parents d’élèves sont rarement des parents d’élèves de ta classe: incroyable mais vrai. Les parents délégués vont de conseils en conseils en tant que représentants d’association car il n’y a quasiment plus de parents d’élèves délégués. Ce qui est là encore un paradoxe, car les parents n’ont jamais été aussi intrusifs dans l’éducation de leurs enfants. Du coup, ils font des rapports mais ne peuvent pas vraiment soulever des problèmes.

-le principal (ou son adjoint) essaiera toujours de gratter des mentions : « Comment vous ne lui mettez pas les félicitations ? Mais il a 16 de moyenne ! – Oui, mais tous les enseignants s’accordent pour dire qu’il est insolent et bavard. -Oh, vraiment ? il faut l’intéresser cet enfant, voilà tout. » et parfois certains prennent des libertés en douce. A croire qu’ils sont commissionnés pour chaque mention. Les chefs d’établissement sont un mystère pour moi. A une exception près dans tous les collèges que j’ai fait, je n’ai rencontré que des spécimens très étranges.

-on fera toujours la même blague à l’élève délégué qui a 18 de moyenne : « Aloooors pour Lucie un avertissement de conduite et travail, hohoho » On est des gros lourds mais ça me fait rire à chaque fois.

-le mauvais élève délégué sera invité à sortir quand viendra son tour, délicatesse que l’on n’aura pas eu nécessairement pour le précédent. Bien sûr celui-ci pourra rester. ça me fait pensé que je vous parlerai de mon délégué de 4e.

-les mauvaises langues regarderont si les profs d’arts plastiques, musique ou technologie sont là et diront « et bien bravo, pas un conseil de l’année pour cette classe! » Et en général ça viendra d’un professeur de français ou de mathématiques… (pour info, on a autant de conseils que de classes soit pour des temps pleins sans heure supplémentaire: 18 en arts, 4 en français)

-Le prof principal est aussi anxieux que s’il s’agissait de ses propres enfants qui passaient au tribunal. « Alors, je propose les compliments mais bien sûr je vous laisse avoir le dernier mot. » « oui, il n’est pas très littéraire / matheux (barrez les mentions inutiles) mais c’est un bon gars. » « On l’encourage ? ça va la motiver la petite »

-les profs hyper organisés notent tout alors qu’il ne s’agit même pas de leur classe : mention, moyennes, mise en garde, remarques… Mais que font-ils de ces informations ensuite ? Mystère.

-Chaque président de séance a son petit truc perso: le diagramme araignée, les courbes des moyennes individuelle croisée avec celle de la classe, le camembert par discipline, la tête de l’élève en 10*20, … vous n’avez pas le choix mais comme dans le Kinder, il y a toujours une surprise à l’intérieur !

Demain c’est le conseil de mes 5e. Je perds 3 litres d’eau dans ce cas-là et je suis collée à ma chaise. Mes petits ne sont pas mauvais mais il y a du laisser aller en ce moment. Je vous raconterai, je croise les doigts.

Crédit :  Les profs, de Pica et Eroc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s