Je lis, tu lis,… ils ne lisent pas

Ça fait longtemps qu’on le répète, nos élèves ne lisent plus. Une grande majorité d’entre eux n’a jamais été dans une médiathèque, beaucoup arrivent en 3e et n’ont jamais utilisé leur compte lecteur au CDI. 

C’est un sujet qui revient régulièrement en salle des profs. Ils écrivent d’une manière terrible, avec une orthographe qui pourrait être une arme de destruction massive. Le pire c’est la syntaxe. J’ai lu des « La fille que je parle », « on ce n’était pas vu (sic.) », j’en passe et des pires sans qu’ils ne voient où est le problème.

Récemment, est sorti le test PIRLS qui classe la France 50e pays au niveau de la lecture. Je crois qu’on a encore perdu des places depuis le dernier. Notre cher ministre commence à s’inquiéter. Il serait temps.

Les médias se gargarisent: c’est la faute des enseignants. Ils sont nuls, l’éducation nationale ne fait plus son boulot. Je force à peine le trait.

A qui est-ce la faute ? j’ai ma petite idée sur la question mais ce n’est pas le sujet.

Dans certains établissements et même dans l’école de mon Cher et Tendre, ils ont instauré le quart d’heure de lecture. Pendant quinze minutes, tout le monde s’arrête et lit. Dans certains collèges, c’est fait sur la première heure de l’après-midi. Tout le monde,  c’est tout le monde: personnels administratifs et agents, enseignants, AVS, surveillants et bien sûr élèves. Et j’ai trouvé que c’était une idée géniale. Sauf qu’avant que ça soit mis en place dans mon bahut, j’aurais un poste fixe à 2kms de chez moi. 

Alors, j’ai décidé de le mettre en place avec mes 5e et mes 4e. Les cours où je les ai 2h l’après-midi commencent par 15 minutes de lecture. Ils amènent le livre de leur choix à condition que ce ne soit pas une bande dessinée ou un magazine. En gros il faut qu’il y ait une histoire.

Quand j’ai annoncé ça fièrement à mes élèves :

– hein, quoi ? On va lire ! Mais c’est trop nul!

Je ne m’attendais pas à une OLA mais quand même…

-Attendez on fait une expérience ! Si ça ne vous plaît pas, on arrêtera, ce n’est pas grave. 

Première semaine:

Deux élèves ont oublié leur livres. Avec les 5e c’est silence radio mais avec les 4e j’ai une forte tête qui a du mal à voir les autres se concentrer et je dois quand même faire la police.

Deuxième semaine: c’est mieux, les cours se passent plus calmement à des heures où le pic d’excitation est atteint. G. me montre fièrement le livre emprunté au cdi. La mayonnaise commencent à prendre. 

Troisième semaine: on fait le bilan. Les élèves répondent à un petit questionnaire. 26 sur 28 veulent continuer, ils trouvent que c’est super, se trouvent plus calmes et plus concentrés. D’autres aimeraient que ça dure plus longtemps ! 

L’objectif est qu’ils prennent plaisir à la lecture, que le quart d’heure hebdomadaire en classe devienne quotidien à domicile, qu’ils ouvrent leur imaginaire.

Bien sûr, on en est loin et même il y a encore des ajustements. J’ai toujours 2-3 élèves qui oublient leur livre, et quelques bavardages à canaliser. J’ai espoir que l’autonomie s’installe dans quelques temps.

Moment plaisir quand I. qui râlait tout ce qu’elle pouvait au début parce qu’elle ne voulait pas lire me dit:

– Madaaaame, le quart d’heure ne peut pas plutôt durer une heure ?

– Mais si ! En illimité même, chez toi. »

Une réflexion sur “Je lis, tu lis,… ils ne lisent pas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s