Les vacances

Nous autres, professeurs, n’avons pas le droit d’être fatigués parce que nous sommes « toujours en vacances (tas d’feignants) ». J’ai l’habitude d’entendre depuis 5 ans: « Alors, en vacances ? / Bientôt les vacances ? Déjà les vacances ? » Je ne vais pas me justifier encore là dessus, je suis assez grande pour savoir le travail que je fournis et que j’ai des raisons d’être épuisée au bout de la 7e semaine.

Jeudi après-midi, une de mes classes de 5e est particulièrement bavarde et agitée et au bout du 20e rappel à l’ordre je lâche un « Heureusement demain c’est les vacances, je suis épuisée! »

C’est la première fois qu’un élève me répond:

« Mais Madame, pourquoi vous êtes fatiguée vous avez 10x plus de vacances que mes parents ? »

et l’épuisement aidant:

« Tes parents, contrairement à moi, ne te supporte pas toute la journée. »

Bon. Niveau bienveillance on repassera…

Que mes élèves aient parfois des remarques déplacées, j’ai l’habitude, c’est dû au climat que j’ai instauré dans ma classe. Je leur parle très librement, je ne leur mens pas, leur explique pourquoi je m’absente, quand je reviens, je leur dis quand j’aime un texte, etc. Je leur donne un peu de ma vie pour qu’ils aient confiance et me suivent partout où je veux les emmener. ça marche, j’en ai encore eu la preuve jeudi , on y reviendra une autre fois.

Mais c’est à double tranchant parce que la parole libre, j’en fais parfois les frais.

Là, que J-J me balance ça en pleine poire j’avoue ne pas l’avoir vu venir. Je ne lui en veux pas parce que c’est un garçon adorable par ailleurs et que je n’ai aucun problème avec lui.

Mais sachez, amis parents, que vos enfants sont le miroir de votre foyer. A leur façon de parler, de dire ou non bonjour, dans leur façon de réagir les uns avec les autres, et dans les phrases qu’ils sortent parfois très naturellement parce qu’on en parle à table à la maison, nous savons beaucoup de ce que vous pensez vraiment. Nous savons pour qui vous votez, nous savons ce que vous mangez, si vous mangez bien, si vous vous occupez d’eux, si vous leur avez appris à se laver, même si vous leur dites « je t’aime ».

Là, j’ai appris une chose sur la famille de JJ hier, que sûrement à table ou ailleurs, on doit dire que quand même « ils en foutent pas une rame soit ils sont en vacances soit ils sont en grève. »

On sait.

Tout.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s