Madame à l’école

« Ahhh ce qu’on se sent bien après un stage ! C’est comme une respiration ! soupire ma collègue Marie après 6 heures de formation sur les neurosciences.

Et c’est vraiment l’effet des stages auxquels on s’inscrit. Ils ne sont pas toujours de qualité égale, certains sont même franchement mauvais. Mais parfois on a la chance de tomber sur des formateurs passionnés et ça change tout.

On y vient un peu sur la pointe des pieds. C’est le mélange curieux de l’excitation de la découverte et de la peur de l’inconnu.

Puis, quand on s’installe un peu, on apprend à connaître ce(ux) qui nous entoure. On regarde, on écoute, on questionne. Tout est nouveau, riche, ça rebondit, ça fait bouger dans ses croyances. On résiste mais on à peur de passer à côté de quelque chose, alors on se laisse aller.

Quand on a beaucoup de chance, c’est le coup de foudre, c’est la passion avec le sujet. On écrit frénétiquement pour ne pas oublier, pour se rappeler, pour garder une trace.

C’est une respiration dans le quotidien, une source de motivation et d’inspiration. On veut tenter, bousculer, on est pris par un sentiment d’ urgence. Alors on veut tout changer, faire de la place pour la nouveauté, l’inscrire dans la durée.

Et avant de le voir venir, c’est fini.

Et on prie pour que ça recommence.

À lundi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s