Le charme désuet de la plume

La fin d’année très chargée m’empêche d’être présente comme je le voudrais et le peu de soirées de libre que les rendez-vous parents, les orientations, les bulletins, les copies, les oraux laissent et bien… c’est Roland Garros. Je m’en veux un peu de manquer nos rendez-vous…

Mais j’ai tout de même gardé dans ma besace quelques histoires à conter.

et cette semaine:

-Tu écris avec un stylo plume, Léna ?

-Oui ! J’adore le bruit que ça fait sur le papier.

-C’est pratique en plus tu peux effacer, c’est plus propre que le blanc.

-Ah bon ??? J’utilisais toujours ma souris, comment ça s’efface ? »

Et en lui donnant mon effaceur à double embouts, j’ai eu le sentiment d’être un voyageur temporel qui ramène des vieux gadgets des temps anciens.

C’est avec une grande tendresse que je la regarde tracer ses boucles d’encre qui me replongent dans la mélancolie d’une autre époque où les mots griffaient les feuilles en pagaille, où l’on s’apercevait au milieu de sa phrase qu’il n’y avait plus d’encre et que certaines âmes irréductibles poussaient le vice jusqu’à recharger à l’encrier.

Le stylo plume… tout un poème.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s